Make your own free website on Tripod.com

"à Ceux qui Croient que leur Héritage est la Mort"

Du Point de Vue Minuscule    de Vos Espèces
de Culs Puants,
Vous n'êtes pas aussi spécial,   Monsieur et Madame
Mon - Cul - noir - est - normal
/Du point de
vue critique de votre   Cul remuant qui Pue,    le Ciel Sait
que vous n'êtes rien de plus qu'un fabricant de merde/Un Moyen de
se débarasser       de tous ces Kentucky Fried Chicken graisseux sans os/ Mieux vaut
gardez la tête froide/Et ne pas penser que tout va bien
Là dans votre petit monde Intelligent de mensonges, de vols et
de Tricheries/Je veux dire, Nègre , S' il vous plaît,
Qu'est ce que c'est Toute cette connerie de     solidarité Noire ?/ Maintenant
Vous savez   sacrément bien   dans la vraie vie   ici en Amérique, aussi bien
que là bas dans La Mère Afrique, il y avait toujours
La Loi de La Putain d' sa Mère de Jungle!/Aussi connu comme Chaque
Nègre pour Soi /Faire pour Soi Même/Maintenant les nègres ne
s'unissent pas comme les blancs font/non/à moins que vous voulez parler de
la connerie violente insensée des GUERRES DE GANGS qui se mettent
la gueule/faisant comme les animaux sauvages écervelés,
Se baisant l'un l'autre Sûprèmement,et Royalement
se dérobant eux mêmes /Oh oui, Je garde mon oeil sur
le Prix, vous ambitieux Toubabs idiots, mais je
garde également mon oeil sur ce grand nègre ,
là-bas, souriant à moi, beaucoup trop/Essayant de s'avancer furtivement
et de me frapper dur à la tête avec une pierre/Non, je n'ai jamais dit que j'aimais
la racaille nègre essayant de me bousculer
harcelant la minette comme un chien en rût/Je ne suis pas une
chienne noire voluptueuse en chaleur/cherchant à plusieurs reprises
des nègres idiots pour baiser, Putain d' sa Mère,/Ces stupides nègres boiteux
doivent foutre le camp/oh non/Qu'Ils ne viennent pas
trop près     de cette chatte,/Doux Jésus,
pas de nègres ignorants et édentés
puant comme des charognes,     frais de la rue/Essayant
de me dire que son gros cul Noir qui pue fut un jour celui de Monsieur Noir
d'Amérique , avec sa culotte de coton blanc souillé, bruni de merde,
l'estomac dégoullinant de graisse
et son haleine puante-puante/Doux Jésus, Mademoiselle Stella
n'allait pas retrouver sa candeur
avec ca....
J'ai baisé une détestable connasse noire une fois, qui pissa sur mon braquemart raide/J'ai baisé
une détestable connasse blanche une fois , qui chia dans mon cul/J'ai baisé un détestable
salaud blanc une fois,qui a ruiné mes désirs/J'ai baisé un détestable connard noir une fois,
qui a niqué mon âme/
De la perspective Critique de
vos sales culs puants,
Salopes, Bâtards
Vous n'êtes rien de plus que
          des usines à purin surglorifié ,/
     Ca et seulement ca      Est le but de vos misérables
vies    insensées et     bruyantes/ Pour Ces Espèces de Cul
royaux abrutis    qui    Croient que leur vrai Héritage
est La Mort,................../Dépêche toi, Dégage et Crêve maintenant/Je déteste      
les longs adieux ...../......

17 Septembre 2oo5 Cologne, Allemagne
Traduction Francaise par Samira
Paris, 6 mars 2006
-- F i n n e g a n





“To Those Who Believe Their Inheritance is Death”

From The Tiny Point of View    of you Righteous
Stanky Buttholes,
You aint so special,   Mister and misses
My Black ass is normal
/From The Critical Point of
view of your shakin   Stanky Ass,    Heaven Knows
you’re nothing more than a waste-maker,/A means to
dispose       of all that boneless greasy KFC/ Best you
keep you a level head/And not think you got it goin on
Down there in your Clever little world of lies, thefts
and Deciets/I mean, Nigger, Please,
What’s all this Black solidarity     bullshit?/Now
You know   damn well   in real life   here in America, as
well as back in Mother Africa, its always been about
the Law of the Motherfucking Jungle!/ A.K.A. Every
Nigger for themselves/Do for self/Now niggers don’t
stick together like whiteys do./ no,/ unless you mean
the senseless violent GANGBANGING bullshit they put
each other through/acting like mindless wild animals,
Supremely fucking each other over, and Royally
ripping each other off /Oh yeah, I am keeping my eye on
the Prize, you dumb fucking social climbing honkey, but I
am also keeping my eye on that big shifty nigger
over there, smiling at me too much/Trying to sneak up
and cold clock me upside my head/No, I never said I liked
no hard ass niggah trying to push up on me
hawking for the pussy like a damn Randy dog/I aint no
easy sleazy black bitch in heat/ repeatedly seeking
dumb negros to fuck, Muthafucka,/These lame horny
negros need to step the fuck off/oh no/They aint
getting too close     to this pussy,/ Sweet Jesus/
not no ignorant, toothless niggers
screaming with B.O.     from fresh off the streets/Trying
to tell me his big stinky Black ass was once Mister
Black America, with his brown stained white cotton underwears,
flabby jelly stomach
and stanky- stanky breath/Sweet Jesus, Miss Stella
was not getting her groove back
with that….
I fucked a hateful black cunt once, who pissed down my stiff pole/I fucked
a hateful white cunt once, who shat down my hole/I fucked a hateful white
prick once, who smashed up my goals/I fucked a hateful black Prick once,
who fucked up my soul/
From The Critical perspective of
your nasty stinking asses,
Bitches, Bastards
You are All nothing more than over-glorifed
           manure factories,/
     that and only that     Is the purpose of your senseless    
Noisy     little lives/For Those bored
royal Assholes    who    Believe their real Inheritance
is Death,……………/Hurry up, Fuck off and Die already/I hate      
long goodbyes…../…….

17 September 2oo5
Koln, Germany

Nasty Little Creatures # 6 copyright 2005 - - - - - - - - - - - - - F i n n e g a n